Web Accessibility Toolbar
27-04-2022

Le Conseil National des Droits de l'Homme salue les décisions et initiatives du Président lors de "l'iftar de la famille égyptienne"

Le Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH) apprécie l'expression par le Président Abdel-Fattah El-Sissi de sa joie face à la libération de nombre d'Égyptiens au cours de ces derniers jours, et son message soulignant que la nation englobe tous en dépit de la divergence d'opinion et des points de vue. 

Le Conseil se félicite également de la réactivation du Comité de la grâce présidentielle, qui augure bien d'autres libérations.  

Dans le même contexte, le CNDH se félicite de l'appel du Président Abdel-Fattah El-Sissi à lancer un dialogue politique global à la mesure des orientations de l'État égyptien visant à valoriser le dialogue sociétal et à impliquer toutes les composantes de la société égyptienne dans le processus de construction d'une nouvelle société fondée sur les piliers de la justice, l'égalité, la liberté et d'une saine pratique démocratique.

Le CNDH affirme que l'appel du président d'aujourd'hui confirme que la foi dans le pluralisme et le respect de les divergences d'opinion est la garante de la stabilité et du développement, et c'est l'orientation sur laquelle le Président fonde sa vision de l'avenir en tant qu'État civil, démocratique, moderne qui accueille touts ses compatriotes "filles et garçons". L'État fait face à ses responsabilités, puisqu'il présente, à travers l'axe des droits civils et politiques, une vision globale qui accorde au dialogue politique proposé par le chef de l'État de réelles garanties de succès.

Le CNDH se félicite également de la déclaration du Président de proclamant l'année 2022, année de la Société Civile, et qui suppose lancer une plate-forme de dialogue regroupant les organisations de la société civile, le ministère de la Solidarité Sociale et le Conseil National des Droits de l'Homme afin de proposer des amendements législatifs pour atteindre les objectifs de développement durable, et de l'invitation pour participer à la Conférence Nationale de la Jeunesse pour mener un dialogue politique sur les priorités de l'action nationale qui inclut toutes les forces politiques sans exception ni discrimination, afin de soumettre les résultats de ce dialogue directement au Président, avec sa promesse d'y assister aux phases finales de celui-ci, ce qui accorde une grande importance à l'initiative présidentielle et privilégie les jeunes dans la composition de leur avenir.

Dans le cadre précédent, le CNDH apprécie cette démarche et exprime sa pleine disponibilité à travailler avec l'administration de la Conférence nationale de la Jeunesse, les partis politiques, ainsi que les organes de la société civile pour le succès du dialogue politique global.

Le CNDH affirme que la réactivation du comité de grâce présidentielle et l'élargissement de son champ d'action et sa restructuration pour assurer la présence de représentants de différents courants, souligne la véritable intention d'adopter des mesures sérieuses sur la voie du classement d'un dossier qui est source de confusion et de discordance et qui affecte l'image de l'Egypte à l'étranger, et impacte négativement l'opportunité de la participation globale des différentes franges de la société égyptienne dans le dialogue politique